RelatedPosts

 

Début septembre, les dirigeants de La République en marche (LRM) espéraient que les premiers foyers d’incendie, dans la foulée de la candidature de Cédric Villani à Paris, ne seraient qu’un feu de paille. Il n’en est rien. A quatre mois des élections municipales, les contestations contre l’attribution de certaines investitures se multiplient au sein du parti présidentiel, en installant le risque de dissidences dans plusieurs villes.

Et en premier lieu, dans les trois plus grandes métropoles. A Paris se déroule le scénario le plus redouté par les stratèges macronistes : ni le prétendant officiel, Benjamin Griveaux, ni le dissident Cédric Villani ne voient leur campagne décoller dans les sondages. Les deux rivaux se neutralisent, ce qui laisse augurer d’un duel fratricide, au profit de la maire socialiste sortante, Anne Hidalgo. « Ils se partagent les voix et on risque d’aller à l’échec », a résumé le président du MoDem, François Bayrou, en appelant à l’émergence d’un plan B.

Même risque de défaite pour la majorité à Lyon, qui fait pourtant figure de place forte de la Macronie. Le président LRM sortant de la métropole, David Kimelfeld, est déterminé à se maintenir face à Gérard Collomb, investi par le parti. A Marseille, où la tête de liste n’a pas encore été désignée, le mouvement doit encore départager le député Saïd Ahamada et le président de l’université d’Aix-Marseille, Yvon Berland.

« On va droit dans le mur »

Une fronde interne perdure contre certains choix de la commission nationale d’investiture (CNI) dans plusieurs autres villes. Et pas des moindres. A Lille, les « marcheurs » se montrent très divisés. Une partie d’entre eux n’entendent pas mener campagne pour la candidate désignée, Violette Spillebout, par fidélité à la députée LRM du Nord Valérie Petit, qui n’a pas obtenu l’investiture. Proche du ministre de l’action et des comptes publics, Gérald Darmanin, celle-ci ne partira pas en dissidence mais refuse toujours de soutenir sa rivale « pour des raisons d’éthique ». Les tensions entre les deux camps sont très fortes.

Source :

Lemonde

Related Posts

Next Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Translate

Popular Post